Guinée: KPC, sauve le football professionnel

Conakry le 28 novembre 2017 Notre pays est connu pour sa pratique de football. Des joueurs talentueux ont fait leurs preuves sur toutes les pelouses de l’Afrique et des clubs Européens. Des anciens ou nouveaux, en activité, continuent de marquer les esprits dans le sport roi.

Depuis la saison passée, le championnat de football de ligue 1 et lgue2 est devenu professionnel. Pour être dans les normes internationales de la CAF et de la FIFA, les clubs de football ont franchi le pas en créant la ligue guinéenne de football professionnel. Son premier président, c’est Mamadou Antonio Souaré, président du Horoya AC et actuel président de la fédération Guinéenne de Football.

Mais, depuis la venue de Kerfalla Camara KPC, président du Hafia FC, 1er club triple champion d’Afrique à la tête de la ligue de football professionnel, en début d’année 2017, l’on a constaté un changement qualitatif au niveau de l’institution qui gère notre football professionnel.
Et cela est à l’actif de son président KPC qui a fait recours à sa fondation ‘’La Fondation KPC pour l’humanitaire’’, face au manque de sponsors. En effet, sa fondation a pris tous les frais de la saison 2017/ 2018 en charge. Et tenez-vous bien pendant quatre (4) saisons.

Des pelouses synthétiques, Des maillots, Rénovation et équipements du siège de la ligue, équipement de la cellule communication…Des primes rehaussées
Cette saison 2017/2018, tous les Guinéens et les médias spécialisés Africains et internationaux, ont suivi, de bout en bout, les changements opérés au sein de la ligue Guinéenne de football professionnel.
En effet, dès sa prise de fonction, le président KPC a envoyé un homme de confiance au poste de secrétaire général de la ligue. Elhadj Mamady Diomandé qui était le président délégué du Hafia FC. est Un homme du sérail.

Ensuite, y’a eu une avalanche de mesures, toutes favorables à l’épanouissement du football de notre pays.
Les douze (12) stades devant bénéficier de la pose des pelouses synthétiques, offertes par le président Alpha Condé, ont été identifiés et une équipe technique a fait le nécessaire pour le démarrage des travaux pour bientôt.
Tous les matchs du championnat de ligue 1 et 2, exclusivement, se jouent depuis le 3 novembre 2017, sur des stades gazonnés et à Conakry. Au stade de la mission à Kaloum, le stade du 28 septembre et le stade annexe sont retenus. Ce, pour permettre la pose des pelouses synthétiques sur les 12 stades de l’intérieur du pays. Les frais supplémentaires liés au transport et à l’hébergement à Conakry sont payés par la ligue Guinéenne de Football Professionnel.

La subvention annuelle accordée aux clubs de ligue et ligue 2 a été doublée. Ainsi, ces subventions passent de 120 millions Gnf à 240 millions gnf pour la ligue 1, de 90 à 180 millions Gnf pour la ligue 2..Les primes de matchs des arbitres et celles des commissaires des matchs considérablement rehaussées. Et tous les arbitres officiant en ligue1 et 2 ont bénéficié de quatre (4) tenues et un survêtement.
Le nouveau siège de la ligue Guinéenne de football professionnel est situé dans la cour du Palais du peuple, l’ancien siège de la fédération guinéenne de football. Un bâtiment, entièrement, rénové et équipé par la Fondation KPC pour l’humanitaire. Pour des milliards de Francs Guinéens.

Les vingt-huit (28) clubs de ligue 1 et ligue 2 ont reçu deux tenues de 35 maillots chacun pour la nouvelle saison. Les clubs se transforment, progressivement, en société au capital ouvert aux investisseurs même étrangers. Cette transformation est aux frais de la ligue.
La cellule média de la ligue pro a reçu 8 caméras de dernière génération de marque Panasonic et une table de montage lui permettant de diffuser des images nettes de notre championnat…

En sommes pour beaucoup d’observateurs du football Guinéen, si KPC n’était pas à la tête de la ligue Guinéenne de football professionnel, à n’en pas douter, y’aurait eu beaucoup de difficultés à organiser le championnat pro cette saison.

C’est pourquoi, à juste titre, il est considéré, aujourd’hui, comme celui qui a sauvé le football Guinéen. Comme quoi, on peut ne pas aimer le signe mais, reconnaissons qu’il a des dents blanches. D’ailleurs, les actes posés par KPC parlent pour lui .

Marco Ibrahim